E-mail:service@Athenadental.fr     Tel: +0977198850

Paralléliseur et son utilisation en prothèse adjointe

23/08/2013

Paralléliseur et son utilisation en prothèse adjointeOutil fondamental pour la fabrication de stellites, le paralléliseur doit être utilisé avec une minutie particulière…  Sinon c’est malheureusement ce qui va faire la différence entre une prothèse dont l’assise est maximisée en bouche et celle dont l’inconfort est maximisé.  Le paralléliseur était jusqu’à il y a quelques mois, le seul outil dont nous disposions pour comprendre, mesurer, régir les propriétés physiques entourant la rétention d’une prothèse partielle amovible.  attention au paralléliseur
 
D’allures plutôt simple, le parralléliseur a un mode d’emploi d’une précision surprenante.  Il est très facile de mal utiliser cet appareil.  L’analyse du modèle maître au paralléliseur comporte plusieurs sources d’erreurs potentielles et malheureusement, certaines d’entre-elles sont difficilement contrôlables.  Et là, n’allez pas croire que je veux ainsi justifier les limites de nos techniques de laboratoire, bien au contraire.  Je veux simplement vous aider à faire la différence entre les enfants et les adultes au moment de confier la responsabilité de la qualité de vos travaux dentaires.  
 
Comme j’ai déjà dit aux techniciens qui s’occupaient de mes travaux de laboratoire à l’époque : « Il n’y a jamais un patient qui m’a dit que ma pile était bien taillée.  La qualité de ma job va être jugée par la qualité de votre job.  Vous avez ma carte d’affaires entre les mains.  C’est vous autres qui allez faire en sorte que mon patient va être content ou pas. »  Bon, j’avoue que je poussais peut-être un peu fort parce que, faut aussi que je vous dise qu’il n’y a jamais eu un technicien qui m’aille tordu un bras pour accepter un travail inadéquat.  N’oubliez jamais que la  responsabilité finale de l’acceptation ou du refus de travaux de laboratoire demeure la nôtre, les dentistes.  Comme on contrôle se qu’on mesure, quelles sont donc les principales sources d’erreurs reliées à l’utilisation du paralléliseur.
 
1)      Le rendement constant du parralléliseur.  Il est important de bien vérifier son état avant de commencer toutes analyses.  Certains modèles avec ajustements multiples nécessitent une attention particulière.  Il n’est pas rare de constater qu’un simple relâchement de tension de certaines vis (dû à l’utilisation répétitive) peut se traduire par une analyse fautive des zones de rétention.
 
2)      La stabilité du modèle maître.  Il est impératif d’avoir un modèle qui permet la stabilisation de son positionnement tridimensionnel  sur la base du paralléliseur et ce, pendant toute l’analyse.  À cet effet, le laboratoire doit s’assurer de la qualité de la base du modèle.  Au besoin, une nouvelle base devra être coulée pour minimiser les risques d’erreurs de mouvements liées à l’instabilité du modèle.
 
3)      La qualité des outils de mesure et de marquage. Un contrôle régulier des différents outils de travail associés au paralléliseur (gauge de rétention, couteaux à cire) doit être effectué pour s’assurer de ne pas fausser l’analyse.  Certains d’entre vous vont croire que j’exagère en insistant sur la qualité des outils de marquage.  Cependant, c’est probablement une des erreurs les plus répandues lors de l’analyse des zones de rétention.  Les mines de crayon généralement utilisées pour marquer les lignes du plus grand contour, doivent être régulièrement changées.  L’usure créée par le frottement répétitif des modèles sur le bord latéral de la mine se traduit par la déformation permanente de celle-ci.  Cette déformation est directement responsable de certaines imprécisions lors des étapes de marquage.  Ces imprécisions peuvent à elles seules rendre cliniquement inacceptable la rétention d’un stellite.
 
Bien que primordiale à l’utilisation adéquate du paralléliseur, ce contrôle d’erreurs doit être fait de concert avec l’application théorique précise des principes cliniques associés à l’utilisation physiologique d’un stellite.  D’analyser et de bloquer les zones de rétention, c’est une chose, mais d’intégrer cette analyse à un environnement buccal réel, de comprendre leurs impacts et limites en sont une autre.  N’oubliez jamais que le but ultime de toutes ces démarches et analyses reste toujours le même;  le bien être du patient.
 
 
Remerciments à Dr. Blogue
Source: blogue.dentachrome.ca

Athenadental.fr est une société de distribution de produits dentaires. En possession de plus de 5000 produits de grandes marques telles que NSK, JINME, TOSI, COXO etc. De diverses catégories : turbine dentairemicro moteurfraise dentaire ainsi que d’autres outils de dentistes. L’équipe d’Athenadental.fr s’efforce à dénicher de nouveaux produits dentaires pour répondre à vos besoins.


Showing of 0 records
écrire un commentaire
Votre evalution:
Votre E-mail:
Contenu:
Invitez vos amis

athenadental.fr icon